Rechercher

Retour sur la deuxième résidence automnale de la Nature Émoi 🍂



Voilà, on l'a fait : la deuxième résidence de la Nature Émoi. Un projet que nous avons initié avec ma partner in creativity, Sam. Un projet qui sort complètement de nous, qui nous dépasse d'évidence parfois.


Nature, photo et écriture sont les ingrédients que nous aimons partager et transmettre, dans une approche ludique et poétique, pour représenter un monde dans lequel l’humain explore et recherche sa juste place parmi les non humains : dans lequel les plantes, les animaux et nos milieux de vie sont des sujets, comme nous, nos parents, nos amis et nos voisins.


Je raconte un peu plus la génèse de ce projet dans cet article. Vous y trouverez aussi un retour sur la résidence printanière 🌳



Ici, c'est une ode à l'automne 🍂

" À l’automne les feuilles tombent, les fleurs fanent, la lumière change, les couleurs nous réchauffent.

Alors nous aussi, on change de couleur. À l’automne on quitte l’énergie des journées de l’été et on avance pas à pas vers le repos, le soin, la lenteur.

L’automne est un passage, une transition, un chemin de métamorphose. Vie-mort-vie, le cycle de la nature, le cycle qu’on va observer pour entrer en résonance avec ce qui est."





Pendant 4 jours quelque part perdu.e.s dans le Berry, nous avons invité 10 autres êtres humains à se joindre à nous, et nous avons proposé, l’espace de quelques jours, de ne rien faire.


De ne pas agir. Pour laisser venir. Pour laisser émerger.

Nous avons proposé de contempler. De créer un lien d’affection avec ce qui nous entoure : les feuilles sur le sol, les branches à moitié nues. De rendre cet environnement familier : comme une vieille amie, une caresse, la chaleur du feu sur la peau.


D’observer. D’observer pour créer. De s'engager, mais poétiquement, doucement, durablement.


De faire des aller-retour entre nature intérieure et nature “extérieure” que l’on tient tant à protéger. Quelque chose nous dit que l’un ne va pas sans l’autre, qu’il n’y a pas réellement de différence, et qu’il s’agit plutôt d’une continuité. Que le soin de ce qui est vivant prend la forme d’un soin de soi, des autres, et de la Terre.


Nous avons proposé d’utiliser les arts, l’écriture et la photographie, pour d'exprimer, pour exprimer qu’il est urgent de mettre un peu d’amour et de sensible dans nos actions, dans nos imaginaires et dans nos récits.


Un grand merci à notre artiste invitée, Sarah Lorenzo, une poétesse des corps et des montagnes.



Et à la prochaine, c'est quand ? ☃️


Les résidences, c'est à chaque saison. Alors la prochaine, c'est du 10 au 12 mars, somewhere in the snow. Une résidence pour sortir de l'hiver. Une résidence pour passer de la lenteur à l'action.







48 vues0 commentaire